LA BOUCHE PLEINE DE TERRE | Mardi 24 et Mercredi 25 Mars | Pont des Arts

THÉÂTRE. Texte de Branimir Sčepanovič – Mise en scène Julia Vidit – Compagnie Java Vérité

Mardi 24 et Mercredi 25 Mars 2020
20h30 | Pont des Arts
Durée : 1h40
Tarifs : 20€ / 18€ / 16€
—————————————-
Avec Laurent Charpentier et Marie-Sohna Condé
Dramaturgie Guillaume Cayet
Assistante à la mise en scène Maryse Estler
Dessin et vidéo Étienne Guiol / BK / Digital Art Company
Scénographie Thibaut Fack Lumière Nathalie Perrier Son Martin Poncet
Régie générale et lumière Frédéric Maire
Production Java Vérité
Coproduction Studio–Théâtre de Vitry-sur-Seine, La Manufacture-CDN Nancy-Lorraine,
Le Carreau-SN de Forbach et de l’Est Mosellan, Le Pont des Arts –Cesson-Sévigné
Soutien DRAC Grand Est, Région Grand Est, Département Meurthe-et-Moselle,
Ville de Nancy, DICREAM (demande en cours), Réseau Quint’Est
Photo © Guillaume Amat

Après la belle mise en scène du texte Le Menteur de Corneille la saison passée, Julia Vidit revient avec un texte puissant La Bouche pleine de terre. Ce récit fulgurant et visionnaire de l’écrivain yougoslave Branimir Sčepanovič est un magnifique poème de l’existence et une méditation sur la destinée humaine.

Lors d’un examen médical, un homme apprend que sa fin peut être proche. Il décide alors de fuir tout contact humain et de rentrer dans son Monténégro natal. Sur la route, il rencontre deux chasseurs qui commencent inexplicablement à le poursuivre. Démarre alors une course haletante, symbolique et métaphysique dans laquelle l’auteur fait alterner le point de vue des poursuivants et celui du fugitif.

Sur scène, une femme et un homme portent cette incroyable histoire. Le génie de l’auteur et la saveur de sa langue font de cette apparente petite histoire une fable profonde dans laquelle la drôlerie rejoint le tragique.
Afin de donner vie sur scène à ce qui est une énigme théâtrale passionnante à résoudre, la metteuse en scène crée un dispositif mêlant dessin, vidéo, lumière et son, au service du jeu vif et précis des deux comédiens.

Un théâtre de la pensée traité avec beaucoup d’humour, une écriture qui implique le spectateur au-delà de la représentation par la force de son regard sur le lien humain.