MON COEUR | Jeudi 10 Janvier à 20h30 | Carré Sévigné

THÉÂTRE. Texte et mise en scène Pauline Bureau. Cie La Part des Anges.

Jeudi 10 Janvier 2019
20h30 | Carré Sévigné
Durée : 1h50
Tarifs : 26€ / 24€ / 22€
—————————————-
Avec Yann burlot, Nicolas Chupin, Rebecca Finet, Sonia Floire, Camille Garcia, Marie Nicolle, Anthony Roullier et Catherine Vinatier
Dramaturgie Benoite Bureau
Scénographie Emmanuelle Roy
Composition musicale & sonore Vincent Hulot
Lumières Bruno Brinas
Costumes et accessoires Alice Touvet
Collaboratrice artistique et chorégraphie Cécile Zanibelli
Vidéos Gaetan Besnard

Perruques Catherine Saint Sever
Direction technique Marc labourguigne
Production La Part des Anges
Coproduction Le Volcan – Scène nationale (Havre), Théâtre Dijon Bourgogne – CDN, Le Merlan – Scène nationale (Marseille), La Garance – Scène nationale (Cavaillon), Théâtre André Malraux (Chevilly-Larue)
Avec l’aide à la création CD Seine Maritime
Soutien ADAMI, ODIA Normandie, Théâtre à Châtillon, Théâtre Romain Rolland
Scène conventionnée (Villejuif), Théâtre Paris-Villette

Donne-moi ton cœur, je te donnerai un corps parfait. Claire, 38 ans, s’effondre devant son fils, elle sera opérée à cœur ouvert. Irène, pneumologue à Brest, comprend qu’un anti-diabétique prescrit sur ordonnance comme coupe-faim occasionne une maladie cardiaque. Son combat débute alors pour l’interdiction du médicament et la reconnaissance des victimes.

Touchée par le courage et la détermination d’Irène Frachon qui s’est battue pour que la toxicité du Médiator soit reconnue, Pauline Bureau rencontre les victimes de l’un des plus gros scandales sanitaires français. Elle décide alors d’écrire pour la scène l’histoire d’une femme, inspirée du vécu de chacune des personnes rencontrées.

La réussite de ce spectacle hors norme tient aussi au talent des comédien(ne)s, le trio formé par Catherine Vinatier (Irène), Marie Nicolle (Claire) et Nicolas Chupin (Hugo), remarquables de vérité et d’humanité. Sans manichéisme, avec l’art singulier et engagé d’une femme de théâtre d’aujourd’hui, Pauline Bureau rend leur dignité et un peu d’espoir aux victimes du Mediator.

Quand le théâtre permet aussi de ne pas oublier, de faire connaître ce que beaucoup ont intérêt à dissimuler, de rendre hommage à ceux et celles qui ont le courage de se battre malgré la peur des représailles… Émouvant et brillant.

Durant toute la durée du spectacle, le spectateur retient son souffle, oscille entre le rire et les larmes. Car jamais la pièce ne tombe dans le pathos : l’écriture est extrêmement dynamique, la mise en scène avant-gardiste, et les acteurs d’une justesse absolue. FRANCE INFO

Bord de scène : rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle.

Site de la compagnie | Facebook