CYRANO | Mardi 23 Janvier à 20h30 | Carré Sévigné

THÉÂTRE. De Edmond Rostand. Mise en scène Lazare Herson-Macarel. Cie de la Jeunesse Aimable.

Mardi 23 Janvier 2018
20h30 | Carré Sévigné
Durée : 2h20
Tarifs : 26€ / 24€ / 20€
—————————————-
De Edmond Rostand
Mise en scène Lazare Herson-Macarel
Avec Eddie Chignara, Joseph Fourez, Morgane Nairaud, Julien Campani, Céline Chéenne, Philippe Canales, David Guez, Jade Herbulot, Harrison Arevalo, Lazare Herson-Macarel
Viole de gambe Salomé Gasselin
Batterie Pierre-Louis Jozan
Scénographie Ingrid Pettigrew
Costumes Alice Duchange
Lumière Jérémie Papin
Maquillages Pauline Bry
Régie générale Thomas Chrétien
Collaborateur artistique Philippe Canales
Assistante mise en scène Chloé Bonifay
Production Cie de la jeunesse aimable
Coproduction Théâtre Anne de Bretagne (Vannes), Théâtre de la Coupe d’Or (Rochefort), Théâtre Jean Vilar (Suresnes), Théâtre Roger Barat (Herblay), Théâtre André Malraux (Chevilly-Larue), Les Passerelles (Pontault-Combault)
Participation Jeune Théâtre National

Cyrano de Bergerac, l’une des pièces les plus populaires du théâtre français et la plus célèbre de son auteur, Edmond Rostand, est à l’honneur cette Saison. Après Edmond (mardi 9 janvier) – récit enchanteur qui s’intéresse à son auteur, Edmond Rostand, et au contexte de l’écriture de la pièce – c’est à la pièce Cyrano que l’on s’intéresse avec une mise en scène de Lazare Herson-Macarel.

Sur scène, dix comédiens, deux musiciens et pour unique décor une table. Le pari : déployer l’imaginaire du spectateur. Et les comédiens sont remarquables, ingénieux et justes, incarnant tour à tour près de
cinquante personnages.
L’alexandrin de Rostand – vif et imprévisible – est décomposé avec rythme et renforcé par un duo batterie et viole de gambe jouant de contrastes et de vivacité, tout en célébrant la poésie des mots.

Par la scénographie, le costume et la musique, le metteur en scène fait dialoguer les genres, les sources et les époques. Du plus historique au plus contemporain, du plus banal au plus inattendu, ce spectacle en est une véritable fête populaire, exigeante, lumineuse et grave.

Une fête menée par un poète à la langue habile, dont Edmond Rostand a fait une figure de liberté, d’insoumission et d’insurrection, un homme intègre, refusant les compromis et les résignations.

Facebook de la Compagnie